Différentes formes et causes d’alopécie chez les femmes

alopécie femme

Si l’alopécie masculine reste mieux connue du grand public, l’alopécie de la femme n’en est pas moins étudiée. Au fil des dernières décennies, les chercheurs ont pu identifier les différents types d’alopécie féminine. Mieux les identifier permet ensuite de mieux les prendre en charge. Voilà donc pourquoi nous vous présentons aujourd’hui les différentes formes et causes d’alopécie chez la femme.

Alopécies cicatricielles ou non cicatricielles

On peut distinguer les alopécies selon la probabilité que le cheveu repousse ou non. Lorsque le follicule pileux a été atteint, la perte de cheveux est irréversible. On parle alors d’alopécie cicatricielle. Elles peuvent être liées à des infections, des tumeurs ou des maladies cutanées.

À l’inverse, si le follicule n’est pas atteint, il est possible que les cheveux repoussent. Le follicule a simplement été au repos quelque temps, et son activité pourra reprendre. C’est l’alopécie non cicatricielle.

L’alopécie androgénétique est une forme d’alopécie non cicatricielle, c’est-à-dire non définitive. La zone atteinte est d’abord autour de la raie de cheveux. Elle est d’origine génétique et liée à des hormones présentes chez tous les êtres humains, les androgènes.


https://youtu.be/XnInHKXcVe8

Alopécies diffuses ou circonscrites

On peut aussi classer les alopécies selon l’étendue de la perte de cheveux. 

Celle-ci peut être circonscrite à certaines régions du crâne. Les causes sont diverses. Elle résulte parfois d’une cicatrice sur le cuir chevelu suite à un accident ou une opération. 
Une forme particulière de ce type d’alopécie est l’alopecia areata. Les cheveux sont perdus par plaques, sans que l’on puisse prédire les endroits qui vont être concernés. Souvent, les cheveux repoussent après quelques mois. Cette forme est rare et de cause inconnue. Elle est souvent associée à des maladies auto-immunes.

Les alopécies diffuses au contraire font que tout le cuire chevelu est concerné par la perte de cheveux. Ce sont ces alopécies qui conduisent le plus souvent les femmes à consulter des professionnels de santé. Elles sont souvent dues à un changement dans l’environnement ou le mode de vie de la patiente. 
Elle peut par exemple avoir pris un nouveau médicament, suivi un régime ou développé des carences nutritionnelles. Il est alors possible de limiter voire éradiquer l’alopécie en identifiant son origine. Parfois cependant, il est trop tard pour les cheveux déjà perdus qui ne repousseront plus, mais ceux vivant encore peuvent être sauvés.

Cet article vous a plu ? Contactez-nous au 01 84 21 29 93 ou en remplissant ce formulaire de contact pour plus d’informations ou pour venir essayer une lacewig à l’Institut Beauté Confidentielle.

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *